X

TOWT : le transport de marchandises toutes voiles dehors

#MOBILITÉ#CONSOMMATION 148
TOWT - Le transport de marchandises toutes voiles dehors

TransOceanic Wind Transport s'emploie à réhabiliter le fret à la voile, pour proposer une alternative durable et écologique au transport de marchandises par porte-conteneurs. Car si celui-ci reste très compétitif, il est aussi très gourmand en pétrole, une ressource non éternelle et dont l'impact environnemental est catastrophique. TOWT en revanche mise sur le vent, le voyage au long cours et le commerce de produits de qualité pour renverser la vapeur !

Améliorer les conditions de transport des marchandises

Parce que 90 % de tout ce qui est produit dans le monde transite par cargo pour rallier les lieux de consommation, le transport maritime est un enjeu majeur du développement durable au sens large. C’est non seulement un des secteurs les plus polluants au monde (4 % des émissions de CO2 mondiales, deux fois plus que l’aviation civile) mais c’est aussi l’une des causes principales de la globalisation dérégulée des échanges. « C’est le coût marginalement nul du transport qui permet aujourd’hui de produire à bas coût à l’autre bout du monde », dénonce Guillaume Le Grand, dirigeant de TOWT (TransOceanic Wind Transport).

L’entreprise bretonne, fondée à Brest par un ancien analyste à la City de Londres, s’engage depuis 2011 en faveur d’un commerce plus responsable et plus transparent, qui permet de meilleures conditions de travail et une plus grande traçabilité des marchandises. Le tout avec un impact moindre sur l’environnement. Sa solution ? Promouvoir une alternative au transport maritime conventionnel en valorisant le transport… à la voile.

Développer le fret à la voile sur les routes maritimes

TOWT affrète donc des voiliers existants – certains de ces bateaux ont près de 100 ans – dont les cales sont chargées de produits alimentaires divers et variés, choisis avec soin. Du sel et des conserves de poissons bretonnes, des vins de Bordeaux, des bières anglaises, du thé vert des Açores, du rhum, du café ou du chocolat des Caraïbes… TOWT gère un véritable système d’import/export via des routes aussi bien transatlantiques que transrégionales ou sur de courtes distances.

Les bateaux transportent des produits et des matières premières que TOWT revend ensuite à différents partenaires parmi lesquels des magasins Bio, des cavistes, des restaurateurs, des torréfacteurs… L’entreprise les commercialise également directement auprès des particuliers, soit dans sa boutique « Au Cul du Voilier » à Douarnerez (29), soit en ligne, soit directement dans les ports où les bateaux font escale.

Traçabilité et souci de l’environnement

Dans un souci d’amélioration de la traçabilité des marchandises, TOWT a développé le label ANEMOS, qui estampille ses produits et permet d’accéder en ligne aux caractéristiques du trajet maritime effectué. « C’est le seul label de transport au monde, il affirme un engagement en faveur d’un transport plus respectueux de l’environnement et des Hommes », revendique la société. Un gage de qualité pour ses clients, qui apprécient acheter des produits dont ils savent comment ils ont été acheminés.

D’autant que question tarifs, le choix du vent plutôt que du pétrole n’impacte que marginalement le prix des marchandises, de l’ordre de quelques centimes par unité transportée, l’entreprise parvenant à optimiser ses trajets et le taux de remplissage des voiliers. Un surcoût plutôt bien accueilli par les consommateurs et les distributeurs soucieux de la provenance et des conditions d’acheminement des produits.

Demain, bâtir un grand voilier cargo

En 6 ans d’existence, TOWT a permis d’économiser près de 200 tonnes de CO2 tout en transportant pas moins de 400 tonnes de produits. L’entreprise a également ouvert six nouvelles routes maritimes et donné la possibilité à des voiliers qui ne sortaient plus que pour la plaisance de voyager « utile ». Mais l’objectif à long terme de TOWT, c’est de généraliser sa pratique, pour un impact concret sur l’environnement. En effet, alors que se dessine un horizon où les ressources en pétrole seront épuisées, tous les voiliers du monde ne suffiraient pas à remplacer les porte-conteneurs qui acheminent l’essentiel des produits échangés dans le monde.

Guillaume Le Grand croit donc à une révolution plus profonde du fret maritime : « TOWT a été créé pour devenir armateur, c’est-à-dire propriétaire de navire. Dans dix ans, nous voulons que TOWT ait financé la construction du premier voilier cargo du monde, et que d’autres aient suivis ». Pour étendre un transport moins rapide, un peu plus cher mais bien plus éthique et responsable.

TOWT

Créé en 2011

75 rue Ar Véret
29 100 Douarnenez

Abonnez-vous aux effinews

Réseaux
Sociaux


Rejoignez-nous !