X

La Ruche qui dit Oui ! : pour une alimentation locale et une agriculture durable

#CONSOMMATION 270
La Ruche qui dit Oui ! - Pour une alimentation locale et une agriculture durable

La Ruche qui dit Oui ! est parvenue en quelques années à créer des passerelles entre des communautés de consommateurs éloignés des circuits-courts et autres ventes à la ferme, et les produits cultivés ou conçus près de chez eux par de petits producteurs. Son succès repose sur une mise en relation simple et moderne, qui privilégie la rencontre de ceux qui ne se croisent jamais et qui met à l'honneur une alimentation saine, de qualité et payée à prix juste à ceux qui la produisent. Un soutien à l'agriculture locale autant qu'un combat en faveur du « bien-manger ».

Connecter producteurs et consommateurs

La Ruche qui dit Oui ! - Connecter producteurs et consommateurs

Avant La Ruche qui dit Oui !, il y a d’abord eu Guilhem Chéron, un designer de formation ayant exercé différents métiers liés à l’alimentation. Sa rencontre en 2010 avec l’entrepreneur Mounir Mahjoubi et Marc-David Choukroun, qui évolue dans l’univers d’Internet et de la communication digitale, donne corps à l’idée d’entreprise innovante qui lui trotte dans la tête. Ensemble, ils cofondent La Ruche qui dit Oui !, une start-up qui fait converger économie numérique, monde agricole et artisanal, économie collaborative et nouveaux modes de consommation.

Leur constat de départ est simple : le lien entre les consommateurs et le contenu de leur assiette est rompu, autant qu’avec ceux qui le produisent. Entre eux se dressent géants de la distribution, nombre incalculable d’intermédiaires et kilomètres à la pelle. La Ruche qui dit Oui ! (LRQDO) se propose donc de rapprocher citoyens et producteurs pour promouvoir une agriculture durable, autant qu’une alimentation saine et de qualité.

La place du marché 2.0

La Ruche qui dit Oui ! - La place du marché 2.0

La Ruche qui dit Oui ! est une plateforme e-commerce sur laquelle agriculteurs et producteurs mettent en vente leurs produits, à destination des consommateurs locaux. Fruits et légumes, viandes, pains et céréales, boissons artisanales, fromages, mais aussi articles non-alimentaires, les clients n’ont plus qu’à remplir leur panier en ligne. Leurs emplettes sont livrées dans une Ruche proche de chez eux, dans laquelle ils se sont inscrits.

Pour les agriculteurs, qui fixent un nombre minimum de commandes pour rentabiliser leur déplacement, ce système permet d’anticiper et de garantir les ventes, tout en atteignant un nouveau public. Ils touchent 80 % du prix de vente, le reste sert à rémunérer le responsable de Ruche et la société propriétaire de la marque. En comparaison, LRQDO estime qu’en vendant via la grande distribution le producteur ne récupérerait que 6 % du prix de vente, du fait des nombreux intermédiaires entre lui et le consommateur final.

Les Ruches (de l’arrière-salle d’un café au garage d’un particulier en passant par une bibliothèque ou un tiers-lieux alternatif…) sont au cœur du concept : gérées par des particuliers, elles sont chargées par la « Ruche Mama » (la maison-mère, siège de LRQDO) d’organiser les distributions chaque semaine, mais surtout de démarcher les producteurs locaux et de faire vivre leur communauté.

Ancrée dans la transition agricole et alimentaire

La première Ruche a été ouverte en 2011 près de Toulouse et très vite, le modèle de la start-up alimentaire a fait recette. Les Ruches se sont multipliées partout en France, puis en Europe, avec 1 500 points de distribution au dernier recensement.

Les chevaux de bataille de La Ruche qui dit Oui !, agrémentée Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale, sont nombreux : remettre du sens dans la chaîne de production qui relie paysans et consommateurs, en permettant un lien plus direct entre eux notamment lors des distributions ; assurer des débouchés aux producteurs fermiers pour qu’ils puissent mieux vivre de leur travail ; contribuer au développement d’une alimentation saine, locale et de saison dans une logique de développement durable (les produits vendus dans une Ruche sont cultivés/produits dans un rayon maximum de 250 km, avec une moyenne de 50 km)…

Persuadés que le web pouvait révolutionner l’agriculture et l’alimentation, les fondateurs de La Ruche qui dit Oui ! ont réalisé le tour de force de faire venir les agriculteurs sur Internet et de faire manger des légumes oubliés aux citadins pressés. Depuis, l’entreprise innovante poursuit son développement pour faciliter toujours plus l’accès aux produits de la ferme : essaimage des Ruches jusque dans les gares SNCF, application mobile, création d’un magazine en ligne et depuis peu, lancement d’un service de livraison à domicile.

La Ruche qui dit Oui !

Créé en 2011

2 rue de la Roquette
75 011 Paris

Abonnez-vous aux effinews

Réseaux
Sociaux


Rejoignez-nous !