X

KAROS : le « court-voiturage » collaboratif et automatisé

#MOBILITÉ 226
KAROS - Le « court-voiturage » collaboratif et automatisé

Pour relever les défis de la mobilité et résorber l'usage de la voiture en solo lors des trajets domicile-travail, KAROS mise sur son application de « court-voiturage » flexible et intelligente. L'outil met en relation conducteurs et passagers, pour optimiser leurs voyages grâce à un algorithme auto-apprenant, qui prend en compte les habitudes et les préférences de chacun. Pensé comme un mode de transport collectif au même titre que le bus ou le train, KAROS s'articule avec l'offre de transports existante, pour rationaliser tous les déplacements.

Populariser le covoiturage quotidien

KAROS - Populariser le covoiturage quotidien

Si pour effectuer de longs trajets, le covoiturage est aujourd’hui adopté par un nombre croissant d’usagers, les courtes distances, en particulier celles séparant le domicile du lieu de travail, se parcourent souvent encore de manière individuelle. Une lacune dont se désintéressent les géants du secteur, le créneau étant jugé complexe et peu rentable.

Olivier Binet, ancien spécialiste du financement et du développement d’entreprises, se penche sur la question en 2014. Avec son associé Tristan Croiset, expert en Big Data et Machine Learning, il fonde KAROS dans l’objectif de « transformer les véhicules individuels en réseau de transport collectif ». Après avoir déposé l’appellation « court-voiturage », ils s’attellent au développement d’une application mobile avec l’idée toute simple de réorganiser et mutualiser les places dans les véhicules des travailleurs circulant chaque jour. Leur particularité : mettre au cœur de cette démarche l’intermodalité, c’est-à-dire l’utilisation de plusieurs modes de transport au cours d’un déplacement, pour parvenir au trajet le plus optimisé qui soit.

Une intelligence artificielle aux commandes

KAROS - Une intelligence artificielle aux commandes

KAROS, c’est d’abord une application, lancée en 2015, qui repose sur une technologie innovante rendant le covoiturage flexible. Les utilisateurs renseignent leurs trajets favoris, avec un point de départ et d’arrivée, et choisissent d’être conducteurs ou passagers. Des préférences qui peuvent évoluer selon les jours et les contraintes.

Grâce à son intelligence artificielle, KAROS met en relation les personnes dont les besoins sont compatibles, en optimisant les détours, le coût et la durée du trajet. Le partage des frais entre les covoitureurs se fait par paiement sécurisé et un module d’évaluation permet de laisser un avis sur les membres de la communauté.

Mais la botte secrète de l’entreprise, qui croit en la fin du « tout-automobile », c’est de combiner le covoiturage à l’offre de transport existante sur les territoires (bus, RER, métro, train), pour calculer le meilleur itinéraire et limiter le nombre de changements sur le parcours. Pour les fondateurs, « l’utilisation des données utilisateurs permet de créer de la valeur et d’améliorer le quotidien de nos concitoyens », en répondant à des enjeux sociétaux majeurs liés à la mobilité et à l’environnement.

Mobilité et transports alternatifs, clés d’un développement durable

Primée à de nombreuses reprises depuis son lancement, KAROS propose près de 200 000 trajets chaque jour et compte près de 100 000 utilisateurs. L’entreprise se positionne en accompagnatrice du changement des pratiques en matière de transports et de déplacements. KAROS a ainsi développé une offre pour les entreprises, les incitant à démocratiser l’autopartage auprès de leurs salariés. Baisse des dépenses de location de parking, rapprochement des employés et réalisation d’économies sur les transports, cohérence de la démarche avec le Plan de mobilité… 400 sites se sont déjà laissé convaincre de financer l’opération. En outre, un partenariat avec Ile-de-France Mobilité offre depuis 2016 un trajet aller-retour quotidien en covoiturage aux détenteurs d’un Pass Navigo.

Quant à l’offre « Territoires », elle propose aux collectivités d’améliorer la mobilité de leurs usagers et notamment, pour les communes rurales, les trajets dits du dernier kilomètre, rejoignant les transports en commun les plus proches. Le département de l’Essonne a ainsi soutenu l’initiative en offrant tout ou partie des trajets à ses administrés, pour les sensibiliser à cette pratique. Les retombées, pour les territoires qui l’ont imité, sont palpables : désenclavement géographique, gain de temps et d’argent pour les utilisateurs, renforcement de la convivialité et création de lien social, diminution du trafic et impact environnemental positif.

KAROS

Créé en 2013

48 rue René Clair
75 018 Paris

Abonnez-vous aux effinews

Réseaux
Sociaux


Rejoignez-nous !