X

OSMOSUN : l’énergie solaire au service de l’accès à l’eau potable

#EAU#ÉNERGIE Date07/09/2022 1800
OSMOSUN - Photo 1 - L'énergie solaire au service de l'accès à l'eau potable

La technologie OSMOSUN, développée par l'entreprise MASCARA, permet de dessaler l'eau de mer grâce à une installation solaire photovoltaïque autonome. En ligne de mire, un accès à l'eau potable dans les zones les plus reculées mais aussi là où l'approvisionnement peut être problématique.

Retour sur la naissance d’OSMOSUN

Retour sur la naissance d'OSMOSUN

Fondée par deux entrepreneurs expérimentés et spécialisés dans les énergies renouvelables, Marc Vergnet et Maxime Haudebourg, l’entreprise MASCARA s’engage résolument dans la recherche de réponses innovantes et durables aux enjeux climatiques. Partant du constat des Nations Unies selon lequel la demande en eau est vouée à doubler d’ici à 2030 et de celui de l’OCDE pour qui près de 3,9 milliards de personnes pourraient être amenées à manquer d’eau d’ici à 2040, les deux cofondateurs réfléchissent à la manière de rendre l’eau douce accessible à tous, à moindre coût.

Le dessalement de l’eau de mer, tel qu’il se pratique aujourd’hui, est un procédé coûteux, tant d’un point de vue économique qu’environnemental. En effet, il est très gourmand en énergie et responsable de l’émission de plusieurs dizaines de millions de tonnes de CO2 chaque année. Face à cela, MASCARA est parvenu à mettre au point une solution de dessalement solaire baptisée OSMOSUN et qui fonctionne sans batterie.

OSMOSUN à la loupe

OSMOSUN à la loupe

C’est une première mondiale qu’a brevetée MASCARA, qui permet de s’affranchir de méthodes plus polluantes et plus chères. Actuellement, les stations de dessalement classiques utilisent l’osmose inverse, un procédé qui consiste à filtrer les grains de sel dans des membranes, sous l’effet d’une forte pression constante. C’est cette pression permanente qui réclame beaucoup d’énergie. De plus, même en l’alimentant avec de l’énergie solaire ou éolienne, une batterie est nécessaire pour la stocker et la diffuser sans discontinuer.

La solution OSMOSUN parvient à lever cette difficulté à travers un assemblage de membranes adaptables, « vivant » au gré des variations de l’ensoleillement et qui accordent le débit de l’eau avec le degré d’ensoleillement. Les stations OSMOSUN peuvent produire jusqu’à 600 m3 d’eau douce par jour et intéressent autant les collectivités et les compagnies des eaux que les entreprises et les ONG spécialisées dans les problématiques d’accès à l’eau.

Équipée de panneaux photovoltaïques, la station OSMOSUN fabrique elle-même l’énergie nécessaire à son fonctionnement. Un cercle vertueux qui lui permet de diviser par deux son empreinte énergétique. Quant à ses bonnes performances, elles lui garantissent de rejeter dans les milieux marins une eau bien moins salée que celle rejetée par les unités de dessalement traditionnelles, ce qui préserve l’écosystème environnant.

Motivé·e par OSMOSUN ? Agissez !

OSMOSUN

Depuis 2014

20 avenue Gustave Eiffel
28630 Gellainville

Abonnez-vous aux effinews

Réseaux
Sociaux


Rejoignez-nous !
Nous soutenir

EFFICYCLE a besoin du soutien de ses lecteurs !

Pour soutenir notre indépendance et nous aider à améliorer le média, vous pouvez faire un don ponctuel ou renouvelable.

Je soutiens EFFICYCLE Nous soutenir