X

Rezo Pouce : l’auto-stop organisé pour covoiturer malin

#MOBILITÉ 320
Rezo Pouce - L'auto-stop organisé pour covoiturer malin

Sous l'impulsion d'une poignée de communes du Haut-Languedoc, Rezo Pouce développe depuis 2010 un réseau de covoitureurs et d'autostoppeurs pour mettre en résonance les besoins de mobilité dans les zones rurales avec le développement durable. Ce service vient compléter l'offre de transports en commun existante et suscite solidarité, rencontres et lien social.

Mettre à disposition les sièges vides des voitures

Rezo Pouce - Mettre à disposition les sièges vides des voitures

Les habitants des communes peu ou pas desservies par les transports en commun le savent bien : sans voiture, il est très compliqué de se déplacer à sa guise. Mais le tout-automobile, s’il n’est pas toujours possible, n’est pas non plus souhaitable, en raison de son impact environnemental… La ville de Moissac, dans le Tarn-et-Garonne, a retourné le problème dans tous les sens avant de trouver comment faciliter les trajets de ses habitants.

La commune de 13 000 âmes, emmenée par des élus motivés, lance ainsi en 2010 le dispositif Rezo Pouce dans l’idée de faire face à ce besoin de mobilité et, plus généralement, aux problématiques de déplacement en zones rurales et péri-urbaines. Comment ? Simplement en remettant l’auto-stop au goût du jour, en le combinant à l’esprit convivial et populaire du covoiturage. Après deux années d’expérimentation dans la commune de Moissac, neuf collectivités de la région se fédèrent pour créer ensemble l’association « Covoiturons sur le pouce », destinée à harmoniser et organiser ce réseau d’autostoppeurs d’un nouveau genre.

Simplifier le covoiturage en faisant revivre l’auto-stop

Rezo Pouce - Simplifier le covoiturage en faisant revivre l

Le réseau met en relation les autostoppeurs et les conducteurs solidaires, qui disposent d’un badge et d’un macaron apposé sur leur voiture pour signifier leur appartenance à la communauté Rezo Pouce. Pour les autostoppeurs, il suffit de se placer spontanément à l’un des « arrêts sur le pouce » définis en amont par les mairies aux points nodaux des communes, avec un panneau affichant la destination souhaitée. Ils peuvent ainsi effectuer leurs déplacements, récurrents ou ponctuels, la plupart du temps sur de courtes distances. Le tout gratuitement, sans abonnement, ni engagement, ni réservation préalable. Rezo Pouce estime que le temps d’attente moyen est inférieur à 6 minutes !

Le dispositif est entièrement géré par les collectivités territoriales, qui paient un abonnement pour participer. Pour elles, il s’agit avant tout de compléter et de diversifier l’offre de transport déjà existante sur le territoire, en permettant de relier le domicile à la gare ou au lycée, le centre du village à l’arrêt de bus le plus proche… Rezo Pouce dispose depuis peu d’une application mobile qui permet aux autostoppeurs de signaler leur présence ou de repérer les itinéraires des conducteurs inscrits. « Elle nous permettra aussi de tirer des chiffres et statistiques intéressants en termes de mobilité : kilomètres parcourus, CO2 économisé, nombre de trajets, temps d’attente… » explique l’association.

Vers un maillage de tout le territoire pour des déplacements en confiance

Les créateurs de Rezo Pouce cherchent à la fois à promouvoir un mode de transport économique et écologique, mais aussi à créer du lien social et de la solidarité entre les habitants, en rendant plus d’autonomie à ceux qui n’ont pas de véhicule. Le tout en garantissant la sécurité de la pratique de l’auto-stop puisque les profils des utilisateurs sont référencés dans l’application mobile et que les conducteurs peuvent être identifiés grâce à leur plaque d’immatriculation.

Le « Rezo », initialement réservé aux communes du Haut-Languedoc, s’est rapidement déployé dans la région Occitanie puis partout en France. L’association « Covoiturons sur le pouce » met à disposition des agglomérations intéressées un kit d’accompagnement (outils, site internet personnalisable, formation, supports de communication) pour qu’elles puissent répliquer le modèle sur leur territoire. Fonctionnant sur 10 communes en 2010, Rezo Pouce a essaimé, notamment en Rhône-Alpes et dans les Yvelines, passant rapidement à 150 et désormais 600 collectivités impliquées, partout en France. « D’ici 10 ans, nous espérons développer le Rezo sur la majeure partie du territoire rural et péri-urbain français », annonce l’association.

Rezo Pouce

Créé en 2010

9 place des Récollets
82 200 Moissac

Abonnez-vous aux effinews

Réseaux
Sociaux


Rejoignez-nous !