X

La Boutique sans argent : pour une consommation responsable, solidaire et… conviviale !

#SOLIDARITÉ#CONSOMMATION#RECYCLAGE 257
La Boutique sans argent - Pour une consommation responsable, solidaire et... conviviale !

Empreinte d'une vision des échanges en totale rupture avec ce que nous propose la société actuelle, la Boutique sans argent promeut un modèle économique à la fois social, solidaire et circulaire, celui du don. Les deux pieds dans la transition écologique et citoyenne, l'association favorise le réemploi autant que la solidarité, dans un modèle de coopération responsable et inclusif.

Ni vente, ni troc mais du don !

La Boutique sans argent - Ni vente, ni troc mais du don !

Lorsqu’elles ont ouvert La Boutique sans argent, la première du genre à Paris, Ninon Overhoff, Debora Fischkandl et Judith Tchnonang-Caminade n’ont pas seulement voulu créer un lieu destiné à accueillir les objets dont les uns ne se servaient plus, pour qu’ils fassent le bonheur des autres. Le projet de ces trois amies va plus loin et s’enracine à la croisée des problématiques environnementales, citoyennes et sociales.

Conscientes des enjeux de la transition écologique et sensibles à la précarisation croissante des classes moyennes, elles ont choisi de proposer un lieu solidaire où l’argent n’est plus nécessaire pour acquérir des biens. Un lieu qui favorise aussi le réemploi d’objets sous-utilisés par leurs propriétaires et pourtant utilisables… par d’autres ! S’inspirant des magasins gratuits qui existent depuis plus de 30 ans en Allemagne ou aux Pays-Bas et du Magasin pour rien de Mulhouse, elles ouvrent en 2015 leur propre Boutique sans argent dans le XIIème arrondissement de Paris, avec le soutien de la Région Île-de-France, de la Mairie de Paris et de la Mairie du XIIème.

Pour une meilleure circulation des biens

La Boutique sans argent - Pour une meilleure circulation des biens

L’association qui porte la Boutique sans argent anime un lieu où chacun peut venir déposer des objets qu’il n’utilise plus, afin de leur donner une seconde vie entre d’autres mains. Les visiteurs sont libres de repartir – ou pas – avec un ou plusieurs autres objets laissés en dépôt, et il n’est pas obligatoire d’avoir apporté quelque chose pour se servir gratuitement dans les rayons. L’échange ne repose donc ni sur une contrepartie, financière ou en nature, ni sur le troc, mais bien sur le don désintéressé et volontaire. Les échanges s’équilibrent non pas au niveau individuel mais à l’échelle de toute la communauté qui adhère aux valeurs du projet.

La Boutique sans argent œuvre directement pour une meilleure gestion des ressources, en faisant circuler des objets dont la limite de vie n’est pas atteinte. Elle se veut ouverte et inclusive, afin que vêtements, petite décoration, livres ou encore disques trouvent preneurs auprès de tous les publics : les budgets modestes peuvent accéder à des biens sans débourser un centime mais les dons ne sont pas réservés à une catégorie de revenus.

Lieu convivial, lieu de socialisation

Preuve que ce type d’initiative résonne avec les attentes des citoyens, le succès est immédiat, avec plus de 35 000 visites la première année. Au total, ce sont plus de 100 000 objets par an qui trouvent un nouveau propriétaire grâce à la Boutique, pour une économie de 20 kg de CO2 par participant. Chaque mois, les bénéficiaires des minima sociaux qui fréquentent régulièrement la boutique économisent 40 euros de pouvoir d’achat. Mais surtout, pour nombre de visiteurs, la Boutique sans argent incarne un lieu de socialisation, où l’on vient boire un thé, déguster un gâteau et papoter dans une atmosphère bienveillante et conviviale.

C’est aussi dans cet esprit que l’association organise des ateliers de partage de savoirs et savoir-faire, qui stimulent la circulation des connaissances entre les participants. Une autre forme de don, immatériel cette fois-ci. Et pour aller plus loin, elle propose aussi des ateliers de réparation et d’upcycling, qui visent à prolonger la durée de vie des objets et le réemploi de matériaux, et font la part belle au Do It Yourself et à la customisation !

Enfin, la Boutique sans argent s’emploie à diffuser ses convictions et sensibiliser à la consommation responsable, en soutenant les projets similaires qui éclosent en France et en ouvrant régulièrement des zones de gratuité éphémères.

La Boutique sans argent

Créé en 2013

2 rue Edouard Robert
75 012 Paris

Abonnez-vous aux effinews

Réseaux
Sociaux


Rejoignez-nous !