X

Yuka : l’application qui scrute la composition des produits de consommation

#CONSOMMATION 510
Yuka - L’application qui scrute la composition des produits de consommation

Rares sont les clients à tenter de décrypter les étiquettes au dos des produits avant de les acheter. Et pour ceux qui le font, la compréhension des valeurs affichées est un casse-tête et la comparaison des produits entre eux est un chemin de croix. Pour remettre de la simplicité et de la transparence dans tout ça, l'application mobile Yuka traduit ce charabia en une note et un code couleur, qui reflètent l'impact du produit sur la santé des consommateurs. Une démarche qui cherche à répondre à la problématique du « mieux manger », en permettant à chacun de faire des choix réellement éclairés. À vos mobiles... Prêts ? Scannez !

Placer l’information nutritionnelle à la portée de chacun

Yuka - Placer l'information nutritionnelle à la portée de chacun

Après des études en école de commerce (Julie Chapon et Benoît Martin) et en école d’ingénieur (François Martin), c’est la recherche d’un projet personnel revêtant plus de profondeur et de sens qui mène les trois amis à participer en 2016 au Food Hackathon, un concours de start-up. Au menu ? Traduire en une solution concrète l’envie de Benoît, père de 3 enfants, de mieux nourrir sa famille en accédant facilement aux explications sur la composition des produits alimentaires. Les trois futurs fondateurs de Yuka ont en effet mis le doigt sur un frein majeur à la bonne information des consommateurs : les étiquettes des produits sont énigmatiques pour ne pas dire incompréhensibles et illisibles, pour qui ne maîtrise pas le langage mystérieux des valeurs nutritionnelles, des additifs et autres édulcorants.

Leur idée, un objet connecté à aimanter sur le frigo et qui analyserait automatiquement les étiquettes des produits, remporte la première place du concours. Le projet se transforme en start-up, l’objet connecté initial en application mobile, plus accessible, et Yuka est lancée quelques mois plus tard.

Une grille de lecture pour les consommateurs

Yuka - Une grille de lecture pour les consommateurs

Yuka permet de scanner le code-barres d’un produit à l’aide de son téléphone, pour en déterminer l’impact sur la santé du consommateur. L’application reconnaît l’article parmi les 600 000 enregistrés dans sa base de données, d’abord alimentée à partir d’Open Food Facts, une base ouverte et collaborative, et désormais par les contributions des utilisateurs de l’appli et par certaines marques, qui communiquent les informations des étiquettes de leurs produits à Yuka.

Yuka attribue aux produits une note sur 100 et leur affecte un code couleur (vert pour excellent et bon, avec une note de 50 à 100 ; orange pour médiocre, noté entre 25 et 50 ; rouge pour mauvais, soit une note inférieure à 25). Le score du produit scanné prend en compte différents éléments arbitrés par Yuka : 60 % de la note pour la qualité nutritionnelle, estimée sur la base du Nutri-Score, 30 % pour le type d’additifs présents et 10 % pour la dimension biologique ou non du produit.

Les utilisateurs peuvent également accéder à une analyse plus détaillée, qui liste les qualités et les défauts du produit concerné. Lorsque qu’il est noté « mauvais » ou « médiocre », l’application propose des alternatives, plus saines, au moyen d’un algorithme neutre et impartial. Depuis juin 2018, à la demande de ses abonnés, Yuka a élargi son champ d’action en intégrant des produits cosmétiques et d’hygiène à sa base de données.

Les consommateurs, leviers d’action face aux industriels

Après seulement deux années d’existence, plus de 12 millions de personnes ont téléchargé l’application et Yuka estime à plus de 2 millions les utilisateurs actifs qui se servent régulièrement de l’outil. Avec 3 millions de produits scannés chaque jour, les allées des supermarchés et magasins de proximité sont désormais peuplées de consommateurs les yeux rivés sur leur écran, soucieux de consommer de manière plus et mieux informée.

Car loin de constituer un simple gadget, Yuka opère un réel changement chez ses utilisateurs. Dans une récente étude de mesure d’impact, la start-up relève que 95 % des répondants ont cessé d’acheter des produits contenant des additifs controversés pointés par l’appli, 92 % reposent les produits notés en rouge et 83 % consomment « moins mais mieux ». En réaction, plusieurs marques et enseignes parmi lesquelles Nestlé, Unilever ou Intermarché ont effectué ou sont en train d’effectuer des changements dans la composition de leurs produits épinglés par l’application.

Le pari de Yuka ? « Parvenir à renverser l’industrie agroalimentaire et cosmétique vers un système responsable, à grande échelle ». En attendant, l’application s’est déjà exportée en Belgique, en Suisse, au Luxembourg, en Espagne et au Royaume-Uni et ses services seront bientôt disponibles au Canada et aux États-Unis.

Yuka

Créé en 2017

3 rue des Écoles
78 400 Chatou

Abonnez-vous aux effinews

Réseaux
Sociaux


Rejoignez-nous !
Nous soutenir

EFFICYCLE a besoin du soutien de ses lecteurs !

Pour soutenir notre indépendance et nous aider à améliorer le média, vous pouvez faire un don ponctuel ou renouvelable.

Je soutiens EFFICYCLE Nous soutenir