X

CAPILLUM : la première filière de recyclage des cheveux

#RECYCLAGE#CONSOMMATION#EAU Date26/09/2022 128
CAPILLUM - Photo 1 - La première filière de recyclage des cheveux

Un million de Français vont chez le coiffeur chaque jour. Les cheveux coupés étaient jusqu’alors un déchet dont on ne savait quoi faire. CAPILLUM est depuis 2019, la première filière de recyclage des cheveux. Elle les transforme en matériau de paillage pour l'agriculture ou en boudins de dépollution des eaux, dans une logique d’économie circulaire.

Retour sur la naissance de CAPILLUM

Retour sur la naissance de CAPILLUM

Tout commence avec deux étudiants en école de commerce, Clément Baldello et James Taylor, qui avaient pour mission de fin d’études, de revaloriser un déchet pour qu’il devienne une nouvelle ressource utilisable. Un beau jour, un des deux fondateurs se rend chez son coiffeur habituel et, en voyant la quantité de cheveux coupés au sol, lui demande ce que deviennent ces derniers une fois coupés. Il lui répond qu’ils sont simplement jetés… la perle rare était donc trouvée, un déchet inépuisable et quotidien, qui ne dispose pas de solutions de revalorisation.

En retraçant le chemin parcouru par le cheveu une fois jeté, les deux étudiants se sont rendu compte, en discutant avec les agglomérations et les stations de traitements des déchets, que le cheveu était un élément problématique. En effet, ce dernier n’est pas recyclé et il peut boucher les canalisations. Il fallait donc faire en sorte de trouver une utilité à ce déchet encombrant, tant par sa quantité que par les problématiques qui lui sont liées.

CAPILLUM à la loupe

CAPILLUM à la loupe

Créée en 2019, CAPILLUM devient donc la première filière française de recyclage des cheveux. Pour ce faire, l’entreprise a mis en place un process de recyclage complet, du coiffeur partenaire, en passant par l’usine de retraitement et en allant jusqu’à la revalorisation du déchet en nouveau produit. Pour devenir partenaire, le salon de coiffure doit souscrire à un abonnement annuel, CAPILLUM lui mettant à disposition un système de collecte bas carbone, avec un kit de recyclage individuel. L’objectif étant de ne contraindre ni les coiffeurs, ni leurs clients.

Grâce à de nombreuses recherches, CAPILLUM a pu transformer ces déchets capillaires dans deux secteurs différents : la dépollution des eaux et l’agriculture. En ce qui concerne la dépollution des eaux, chaque boudin de cheveux créé peut absorber jusqu’à huit fois son poids en hydrocarbures, outil particulièrement utile pendant les marées noires, dans les zones portuaires ou lors de catastrophes naturelles.

Pour le secteur de l’agriculture, une fois compressés et transformés, les cheveux deviennent un produit de paillage et de rétention d’eau. Ce procédé permet en effet, une économie d’arrosage et une protection contre les insectes parasites. Cette nouvelle alternative permet en outre, de remplacer le géotextile, un dérivé de l’industrie pétrochimique. À la fois disponible pour les particuliers en disques simples ou en larges bandes pour les collectivités et les grandes exploitations agricoles, ce paillage d’un nouveau type trouve d’autant plus son utilité dans un contexte de sécheresses à répétition.

Motivé.e par CAPILLUM ? Agissez !

CAPILLUM

Depuis 2019

22 allée Alan Turing
63000 Clermont-Ferrand

Abonnez-vous aux effinews

Réseaux
Sociaux


Rejoignez-nous !
Nous soutenir

EFFICYCLE a besoin du soutien de ses lecteurs !

Pour soutenir notre indépendance et nous aider à améliorer le média, vous pouvez faire un don ponctuel ou renouvelable.

Je soutiens EFFICYCLE Nous soutenir