X

CAP ou pas cap ? : mettre en lumière les alternatives citoyennes

#SOLIDARITÉ 526
CAP ou pas cap - Mettre en lumière les alternatives citoyennes

L'association « CAP ou pas cap ? » recense sur une carte interactive toutes les initiatives citoyennes locales d'Île-de-France et accompagne ceux qui souhaitent s'impliquer dans le changement de la société. Parce que les alternatives solidaires sont nombreuses mais souvent méconnues de la population, elle se propose de donner à chacun la capacité de faire bouger les lignes, à son échelle.

Coup de projecteur sur les alternatives en mouvement

CAP ou pas cap - Coup de projecteur sur les alternatives en mouvement

En 2013, alors à Madrid pour tourner un documentaire sur les Indignés de la Puerta del Sol, Jean-Christophe Taghavi et Raphaël Rouyer décident de vivre quelques temps au côté des Madrilènes engagés. Au rythme des assemblées populaires, des manifestations culturelles autogérées et des installations dans des squats réquisitionnés, ils prennent la mesure de ce que peut être la réappropriation par les habitants des différents pans de leur quotidien et de la manière dont ces actions contribuent à créer une société plus humaine, écologique et solidaire.

En rentrant à Paris, ils cherchent des initiatives similaires et découvrent une multitude d’actions, de lieux, de regroupements dans tous les domaines possibles. Jardins partagés, épiceries solidaires, AMAP, Accorderies, Repair Cafés, médias citoyens… « Paris regorge d’initiatives aux quatre coins de ses arrondissements mais elles restent largement ignorées par ses habitants et isolées les unes par rapport aux autres », constatent-ils. Avec quatre amis, ils créent alors « CAP ou pas cap ? » pour favoriser la diffusion, la mutualisation et le développement des alternatives citoyennes à Paris.

Un accélérateur d’engagement et de transition citoyenne

CAP ou pas cap - Un accélérateur d

L’équipe de « CAP ou pas cap ? » (pour Comprendre et Agir à Paris) anime un site internet qui propose de découvrir, à travers un outil cartographique, toutes les solutions portées par les citoyens d’Île-de France pour répondre aux enjeux climatiques, culturels, démocratiques ou sociétaux, en fonction de différentes thématiques : alimentation, réemploi, technologies libres et valorisation, énergie et transports, santé, culture, logement, démocratie et médias… Pour y figurer, l’initiative doit répondre à un besoin identifié par les citoyens eux-mêmes, s’appliquer à l’échelle locale, procéder d’une expérience collective ouverte et poursuivre un objectif de transformation de la société.

Et parce que « de l’indignation à l’action il n’y a qu’un pas, qu’il appartient à chacun de franchir », l’association ne se contente pas de dresser un état des lieux de l’activisme parisien. Avec son pôle « La Fabrique », elle anime des événements pour sensibiliser et faire connaître les projets existants et propose des parcours d’engagement pour que chacun puisse rejoindre ces actions ou en créer de nouvelles.

« CAP ou pas cap ? » a ainsi accompagné les habitants du 12ème arrondissement dans la construction d’une armoire à dons, dans laquelle chacun peut déposer ou prendre des objets dont il ne se sert plus, ou a créé le premier garde-manger solidaire de la capitale. Aujourd’hui autogérées par les riverains, ces installations permettent de faire circuler des biens non utilisés, de lutter contre le gaspillage ou de soutenir les plus démunis. Outre l’échange et les dons, ces initiatives suscitent le rapprochement et la création de lien social entre les citoyens.

Enjeu global, solutions locales

Convaincus que chacun est en capacité, par son engagement quotidien, de devenir un acteur à part entière du changement sociétal à côté de l’État et des organisations, « CAP ou pas cap ? » croit en une transition qui passera avant tout par les individus. Car, plutôt que de se résigner, des personnes de tous horizons ont déjà pris les choses en main et se mobilisent chaque jour pour demain.

Sa première boîte à dons ayant rencontré un grand succès, elle a passé des partenariats pour en installer de nouvelles ailleurs et entend bien essaimer l’idée. L’association travaille aussi sur d’autres vecteurs de liens sociaux et culturels avec l’implantation de boîtes à livres et d’autres frigos solidaires, l’organisation de rendez-vous de sensibilisation, de repas partagés et de chantiers participatifs… Elle continue également de référencer les alternatives sur sa carte en ligne – qui en compte déjà plus de 700 – pour les mettre à la portée de tous.

CAP ou pas cap ?

Créé en 2013

8 rue Changarnier
75 012 Paris

Abonnez-vous aux effinews

Réseaux
Sociaux


Rejoignez-nous !