Chauffés et éclairés par de la « liqueur » de poire

Par défaut

Dans le Tarn-et-Garonne, l’usine de conditionnement de fruits de l’entreprise Boyer (melons, prunes, poires, kiwis) a acquis une unité de biométhanisation. Ainsi, les fruits non vendables sont directement envoyés vers deux cuves de 450 000 litres.

Lire la suite : www.zepros.fr
Share on Facebook1Tweet about this on Twitter1Share on Google+0Share on LinkedIn1Email this to someone

Articles sponsorisés

Rechercher parmi les 3459 articles